Shania Twain au Centre Vidéotron: la Reine du country sur son trône à Québec


Shania Twain a prouvé à ses admirateurs québécois qu’elle mérite encore son titre de Reine du country, alors qu’elle se produisait devant le Centre Vidéotron, mardi soir.

Charmante, élégante, et surtout talentueuse; la chanteuse de 58 ans passait pour une jeune country woman de 25 ans alors qu’elle dansait au rythme de ses plus grands classiques. 

Malgré un Centre Vidéotron plein à craquer lors de son passage à Québec en juin dans le cadre de la même tournée, la Reine du country n’a eu aucune difficulté à répéter l’exploit un peu plus de quatre mois plus tard. 

Son apparition surprise en plein cœur de la foule en début de spectacle a donné le ton de belle façon à une prestation irréprochable. Puis, avec Don’t be Stupid et Getcha Good, l’Ontarienne s’est assurée de garder la foule dans sa poche pour le restant de la soirée. 





Pascal Huot

C’est dans un français plus fluide qu’une partie des Québécois de souche en sont capables que la tête d’affiche échangeait avec ses supporteurs entre ses morceaux. 

« Québec, je suis si contente d’être ici », a-t-elle lancé à la foule après la première chanson. « Ceci est une petite balade d’amour, et d’anniversaire », a-t-elle enchaîné, avant d’agripper sa guitare acoustique et de s’élancer sur You’re Still the One, un titre qui compte plus de 450M d’écoutes sur Spotify. 

Les chapeaux de cowboy illuminés qui se vendaient aux kiosques se sont agités pour Rock this Country, une ode de la chanteuse à son Canada adoré. 

Le medley de celle qui est certifiée platine à multiples reprises n’a toutefois pas eu l’effet escompté; même s’il s’agissait de morceaux entraînants, la chanteuse est vraisemblablement allée puiser dans une partie trop profonde de son répertoire pour faire embarquer les spectateurs qui étaient devant elle. 

Un rappel que tout le monde attendait

La flamboyante Shania Twain aura fait patienter son auditoire près de deux heures – une attente qui était loin d’être pénible – avant de présenter les deux morceaux que tout le monde attendait. En commençant par That Don’t Impress Me Much, pour lequel elle était vêtu des mêmes vêtements qu’elle portait dans son vidéoclip, paru en 1997, la splendide chanteuse a fait craquer le toit de l’aréna, avant de le pulvériser en terminant sur Man ! I Feel Like a Woman ! , un titre sur laquelle elle était accompagnée par la foule sur chaque rime. 

Accompagnée par ses choristes masculins et sa batteuse – une composition d’alignement qu’on ne voit pas souvent sur scène – Shania Twain était entourée de néons mauves et bleus, rendant le tout particulièrement et ironiquement intime. 



Shania Twain, lors de sa prestation, mardi au Centre Vidéotron.


Pascal Huot

Généreuse avec ses fidèles

La fierté de Windsor, en Ontario, a fait plaisir à un spectateur en l’invitant sur scène le temps de quelques notes. Après une discussion touchante avec Anthony au sujet de sa mère, tragiquement décédée d’un cancer en 2018, Twain a invité ce dernier à prendre le micro pour chanter une de ses chansons favorites; une prestation qui a semblé surprendre même la Reine du country elle-même. 

Avant de s’élancer sur From This Moment, une de ses populaires balades, Shania Twain a fait monter d’autres spectateurs sur scène; cette fois pour prendre quelques photos en leur compagnie avant qu’ils n’assistent à la chanson en direct à quelques pouces de la vedette. 

Une demande en mariage devant 15 000 personnes

Jonathan a pris la balle au bond lors de la balade tant aimée de l’artiste country, en posant un genou devant sa conjointe pour la demander en mariage; un geste qui n’est pas passé inaperçu, puisque Shania a immédiatement invité le couple à la rejoindre sur scène afin de souligner leur amour et prendre un selfie avec eux pour immortaliser le moment. 

Shania Twain se produira au Centre Bell le 25 octobre, avant de poursuivre sa tournée en sol américain.  

TALK of the town

Il est rare d’avoir droit à un Centre Vidéotron pratiquement plein pour une première partie, mais le Franco-Ontarien TALK a majestueusement fait exception à la règle. 

Accoutré d’une salopette en jeans décorée par des fleurs de lys, le chouchou des Québécois depuis le Festival d’été de Québec n’a pas manqué de démontrer son amour à son public francophone en prenant soin de lancer des « tabarnak » bien sentis avant chaque chanson. 



Shania Twain, lors de sa prestation, mardi au Centre Vidéotron.


Le chanteur TALK était en charge de la première partie, et il n’a pas déçu.


Pascal Huot

L’interprétation de son morceau Run Away to Mars a grandement fait réagir la foule et la précision avec laquelle il s’élançait sur chacun de ses titres, sans utiliser de trames de fond, a clairement convaincu les sceptiques qui étaient présents pour voir Shania Twain. 

Pour rendre honneur à ses supporteurs de la Belle Province une fois de plus, TALK s’est égaré quelque peu de son répertoire en empruntant Le Ptit Porte-Clé, de La Bottine Souriante, pour laquelle les admirateurs se sont empressés de taper des mains et répéter chaque mot en sa compagnie. 





Source Link

The Lord of The Rings: Return to Moria Previous post The Lord of the Rings: Return To Moria Delves Deep Today
Next post Bill Gates Flew Economy For Years, Reveals Netflix Co-Founder. Here’s Why